Vous êtes ici :: Accueil du site > Les discussions > Du point de vue des DRH.
Du point de vue des DRH.

Un titre ç’est bien, mais acquis en VAE, cela ajoute t’il une plus value à votre CV ?

mardi 27 novembre 2007, par YannB

Un titre c’est bien, mais acquis en VAE, cela ajoute t’il une plus value à votre CV ?

Voir en ligne : http://www.scifrance.org/formation/...

Il faut se mettre à la place de nos DRH. Nous sommes en France et pour les avoir côtoyés, je relaterai, d’après des discussions et des recommandations concernant mes critères d’embauche,que : si les études n’ont pas été convaincantes entre 18 et 27 ans. C’est que la matière grise n’y est pas et/ou que le contexte familial est populaire.

En aparté, Ce dernier aspect est pris en considération. Nous ne sommes pas dans des luttes de classes du 19eme, mais nous restons en France quand même. Le « self made man » n’est pas bien vu, pas sauf pour les têtes d’affiches, car le coté « rêve américain » est valable en communication, en pratique ç’est suspect . Le « french paradoxe ». C’est déstabilisant dans une entreprise, le formatage prends mal, il faut être compréhensif. Disons que comme dit le dicton ’les chiens ne font pas des chats" Les recruteurs sont sensibles au pédigrée et si on ne doit pas tricher sur les diplômes, rien ne vous empêche de vous inventer des géniteurs ingénieurs ou professeurs de physique nucléaire.

Alors quel signal d’alerte va déclencher le mot VAE chez notre DRH La parole d’une experte (Cf. le site ci joint) :

"On observe aujourd’hui que certains cabinets de recrutement font une discrimination entre diplômes obtenus par la voie de la VAE et diplômes obtenus à l’issue d’un processus traditionnel de formation. Manque de confiance dans le principe de la VAE ?... Nous pensons, pour notre part que des employeurs pourraient un jour s’intéresser...à des individus passé par une certaine démarche de retour sur leur expérience."

Donc il y a bien des clignotants qui vont s’allumer dans le cerveau de notre DRH

 1°Il s’agit de traquer les faiblesses et les échecs qui ont produit ce détour.
 2° Un diplôme issus d’un cursus universitaire me donne une indication sur le QI de l’individu, la VAE m’apporte certes un contrôle de son cursus professionnel , mais il m’engage par rapport au même candidat sans VAE, à revoir une grille de salaire.

Bon notre candidat n’est pas forcément à la fête dans ce cas et l’entreprise française à de gros progrès a faire pour se détendre. Cela améliorerait beaucoup le climat au travail.

Répondre à cet article